L’Algérie a annoncé sa volonté d’établir de nouvelles lignes de transport aérien vers les pays africains et d’augmenter le volume des investissements dans l’aviation civile afin d’être un point de transit pour les voyageurs africains.

C’est ce qu’a dit le ministre algérien des Transports Issa Bakay, lors de la réunion qu’il a tenue avec ses assistants, et son ministère a cité les choses les plus importantes qu’il a dites dans un communiqué. domaine de l’aviation civile en faisant de l’Algérie un point de transit pour les voyageurs africains vers diverses destinations internationales.

Les participants ont fait des présentations qui comprenaient les capacités de l’Algérie, telles que l’aéroport international d’Alger, qui offre des capacités d’accueil pour les passagers à travers ses trois terminaux, dépassant les 20 millions de passagers par an, et est l’une des plus grandes installations d’Afrique, et peut se transformer en un pôle aérien et une zone de transit importante, à condition d’en améliorer les services et de la rendre plus moderne, plus flexible et plus compétitive pour attirer le plus grand nombre de voyageurs.

Le ministre algérien a appelé à étudier toutes les possibilités et moyens d’y parvenir à travers l’implication de tous les acteurs pour remédier aux insuffisances et revoir tous les aspects opérationnels et administratifs liés à la facilitation de la circulation des voyageurs et à leur accueil dans les meilleures conditions, soulignant que la diplomatie économique est un affluent important vers le développement du transport aérien en impliquant les opérateurs économiques algériens présents dans divers pays africains et en profitant de leur expérience et relations sur ces marchés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.