Le Conseil syndical du Syndicat des pilotes algériens se réunit au niveau de l’Union générale des travailleurs algériens après l’Aïd al-Fitr, pour discuter de la situation financière d’Air Algérie, qui a dépassé ses pertes depuis la fermeture de l’air à la suite de la épidémie du virus Corona 4 mille milliards de centimes, et la situation sociale des travailleurs et des employés, dirigés par la classe des pilotes, qui ont diminué leurs salaires en un an et 3 mois en raison des mesures de quarantaine s’élevaient à 38 pour cent des salaires précédents , et un rapport contenant des solutions pour l’entreprise devrait être soumis à la direction.

Une source syndicale a déclaré à Echourouk que le conseil syndical s’attendait à se réunir à la suite du bienheureux Eid Al-Fitr pour étudier la situation financière d’Air Algérie, la plus grande entreprise touchée par les répercussions du virus Corona et les mesures de quarantaine, car la fermeture se poursuit depuis le 15 mars 2020 au niveau des vols étrangers.

La source a souligné que le retour à l’activité d’un grand nombre de compagnies aériennes internationales selon certaines conditions impose un réexamen de la situation pour l’entreprise publique et une estimation des pertes qui s’élevaient à 3500 milliards de centimes l’an dernier, et ce mai s’élevait à 4000. milliards de centimes, alors qu’il est prévu qu’il augmentera davantage à la fin de l’année en cas de défaut de trouver des solutions pour l’entreprise.

La source a déclaré: « Nous avons des propositions et des solutions pour réduire les pertes au cours de l’année 2021 du fait de la reprise de l’aviation cargo » Cargo « , pour laquelle 5 avions sont alloués au niveau de l’armée de l’air algérienne pour le transport de marchandises et aussi le retour des vols intérieurs, en plus de préparer le retour du transport aérien étranger.

Il est prévu d’étudier le statut des pilotes, dont le nombre équivaut aujourd’hui à 430 pilotes dans la compagnie Air Algérie, lors de la réunion, d’autant plus que le nombre de vols organisés par ceux-ci a diminué d’un pourcentage important, chaque pilote participant à une moyenne de 3 vols par mois, ce qui a réduit les salaires de cette catégorie jusqu’à 38 pour cent.

La compagnie aérienne nationale s’emploie à compenser ses pertes enregistrées pendant la période Corona par des vols intérieurs suite au retour des vols intérieurs il y a 6 mois et aussi par des vols transportant des marchandises ou du fret.

La décision de renvoyer l’aviation étrangère, selon la source, est liée aux hautes autorités du pays et également au rapport du comité scientifique de suivi et de surveillance du virus Corona, mais l’Algérie ne peut pas continuer à être fermée pendant d’autres années, car il devrait être soumis aux mêmes procédures et normes que les compagnies aériennes étrangères, comme stipulé par l’organisation de l’aviation. Civil, qui sera inclus dans le rapport, qui sera déposé sur la table du Président, Directeur général par intérim de l’armée de l’air algérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.